Miser sur le Grand Paris pour en faire un véritable levier pour l’emploi des Franciliens

Au titre de la programmation 2014-2020 du Programme Opérationnel National du fonds social européen (PON-FSE) et de l’Initiative pour l’emploi des jeunes (PON-IEJ 2014-2015) gérés par l’Etat, 16 demandes de subvention pour des opérations liées au Grand Paris ont été déposées auprès du département du FSE de la Direccte d’Ile-de-France dont 10 opérations sont d’ores et déjà conventionnées au titre des appels à projets 2014-2015 ; 6 opérations déposées au titre des orientations 2016-2018.

Les développements économiques du Grand Paris ne sont pas négligeables sur le territoire francilien. Des investissements à hauteur de plus de 100 milliards d’euros sont attendus à l’horizon 2030. La Direccte d’Ile de France, dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique publique de l'emploi, consacre une attention particulière à la thématique du Grand Paris. Elle en a fait une de ses priorités dans la mobilisation du Fonds social européen. A ce jour, près de 32 millions d’euros de crédits FSE ont été sollicités au titre du PON FSE en Ile-de-France. 

Le Fonds social européen participe ainsi pleinement à cette dynamique par le biais du financement d’opérations structurantes. La plupart a été déposée sur l’axe 2 « Anticiper les mutations et sécuriser les parcours professionnels » du PON FSE, en réponse aux appels à projets 2014-2015 et aux orientations 2016-2018. Ces opérations sont majoritairement portées par des OPCA tels que CONSTRUCTYS IDF et visent le secteur du  BTP mais également celui de la construction.  

Ce type de projets, cofinancés par le FSE à hauteur de 14 millions d’euros, vise à faire évoluer l’offre de formation des salariés pour répondre à leurs besoins en compétences. Les crédits FSE et IEJ  accompagnent ainsi les acteurs économiques faisant face à de fortes mutations (éco construction, filières mécaniques, fibre optique…). Les démarches de « Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences (GPEC) » en sont des composantes importantes.

Le Grand Paris est également l’occasion de voir émerger des actions cofinancées par le FSE qui promeuvent le développement de la responsabilité sociale des entreprises et l’exemplarité des chantiers (égalité, conditions de travail, lutte contre le travail illégal). Sous l’impulsion de la Direccte IDF et dans le cadre de la charte de responsabilité sociale des entreprises (RSE) signée le 5 octobre 2015,  le GIP Maximilien s’est vu confier le  pilotage de niveau régional d’une mission de coordination et d’animation des clauses sociales en Ile de France. Les signataires de cette charte s’engagent par exemple à mettre en place les dispositifs d’inclusion sociale dans les marchés en lien avec le Grand Paris.

Enfin, les opérations cofinancées par le Fonds social européen peuvent intégrer aussi le principe du développement durable sur le volet environnemental. Au cœur du plateau de Saclay, le jardin biologique collectif porté par Paris COCAGNE, à vocation d’insertion sociale et professionnelle des personnes en difficulté, contribue à la préservation des paysages et de l’environnement. Ce chantier d’insertion favorise l’agriculture « biologique de proximité » avec la livraison des paniers légumes biologique auprès des consommateurs du bassin de Paris-Saclay.

Les dimensions du Grand Paris couvrent donc plusieurs dimensions : « transport, logement, aménagement du territoire, innovation, transition énergétique, ville intelligente ». Le FSE en tant que cofinanceur permet pleinement de valoriser des initiatives cruciales et respectueuses de l’environnement pour l’emploi des franciliens.