IEJ : Quelles sont les actions pour la période 2014-2017 ?

L’initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ)  illustre l’engagement des pays de l’Union européenne en faveur de la jeunesse. Elle contribue à la mise en place d’une Garantie européenne pour la jeunesse, qui consiste à proposer aux jeunes « une offre de bonne qualité portant sur un emploi, un complément de formation, un apprentissage ou un stage dans les quatre mois suivant la perte de leur emploi ou leur sortie de l’enseignement formel », selon la recommandation du Conseil de l’Union européenne du 22 avril 2013. Ainsi, ces crédits sont mobilisés pour permettre à un plus grand nombre de jeunes sans emploi et ne suivant ni études ni formation (les NEET’s) de bénéficier des dispositifs d’accompagnement et d’actions de formation.

Au niveau de l’Union européenne, le dispositif IEJ s’élève pour la période 2014-2017 à 8 milliards d’euros. La France dispose d’une enveloppe de 310 millions d’euros, à laquelle s’ajoute un montant au moins équivalent de crédits FSE, soit plus de 620 millions d’euros de crédits européens. Pour plus d’informations http://www.europe-en-france.gouv.fr/Centre-de-ressources/Actualites/L-IEJ-qu-est-ce-que-c-est


L’IEJ en Ile-de-France

L’IEJ concerne les jeunes de la Seine-Saint-Denis, département francilien, dans lequel le taux de chômage des jeunes est supérieur à 25 %. Avec près 207 000 personnes âgées de 15 à 24 ans, les séquano-dionysiens représentent 13,4% des jeunes franciliens. Ces derniers sont particulièrement touchés par un taux de chômage élevé, une non scolarisation ou une absence de formation et des conditions d’emploi dégradées par rapport à la moyenne régionale. Ils représentent en effet 20,4% des jeunes inactifs franciliens ou NEET’s, soit 10 180 jeunes.

Au même titre que pour la programmation FSE 2014-2020, la mise en œuvre de l’IEJ est partagée entre :

  • Les services de l’Etat : 11,8 M€ gérés par la DIRECCTE ;
  • Le Conseil régional d’Ile-de-France : 5,7 M€ qui délègue une partie de son enveloppe IEJ, soit 900 000 €, au Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis en raison de son expertise et sa connaissance des enjeux du département.

Afin de répartir les thématiques entre l’Etat et le Conseil régional, et identifier au mieux les champs d’intervention du volet déconcentré en Ile-de-France, l’accord signé le 17 février 2015 définit également les lignes de partage dans le cadre de l’IEJ :

  • — Les actions d’accès à l’emploi telles que la préparation à l’emploi, aux entretiens d’embauche et à la culture d’entreprise, d’accès à l’apprentissage, d’intermédiation et de soutien à la mobilité et à l’installation des apprentis,  peuvent être cofinancées dans le cadre d’un appel à projets des services de l’Etat ;
  • — Les actions de repérage, de formations pré qualifiantes et qualifiantes, d’apprentissage et d’accompagnement à la création d’activité sont cofinancées par le Conseil régional.


Concrètement, qu’est-ce que l’IEJ ?

C’est une réelle volonté des services de l’Etat et ceux du Conseil régional d’Ile-de-France de permettre l’émergence de projets facilitant l’accès à l’emploi des jeunes séquano-dionysiens.

Parmi les projets cofinancés par les services de l’Etat  :

  • La remobilisation par le sport et valorisation des compétences personnelles proposée par L’Agence pour l’éducation par le sport ;
  • Un coaching vers l’emploi et la formation qui associe pleinement les entreprises du territoire dans les 3 clubs de Plaine commune ;
  • Une préparation à l’emploi des jeunes adultes qui sortent de l’aide sociale à l’enfance portée par le Groupe SOS Jeunesse ;

Parmi les projets cofinancés par le Conseil régional :

  • Un espace dynamique d’insertion professionnelle dans les quartiers prioritaires soutenu par l’association Aurore ; 
  • Une formation qualifiante de brancardier proposée par le Centre de formation Louise Couve.
  • Un chantier éducatif mise en peinture des salles de classes dans différents collèges du département porté par la Direction de la jeunesse du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis
Quelques chiffres :
4 réunions d’information sur l’IEJ organisées entre 2015 et 2016 par les services de l’Etat, du Conseil régional et du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis.
3 ateliers dédiés au montage de projet.
Environ 10 000 jeunes séquano-dionysiens accompagnés.
44 projets programmés

L’initiative pour l’emploi des jeunes montre une véritable volonté politique de l’Union européenne et des Etats membres d’agir pour les jeunes les plus démunis afin qu’ils accèdent au monde du travail.  Des discussions sont en cours au niveau européen pour déterminer les contours de la prolongation de la programmation pour la période 2018-2020.