Le FSE en soutien au développement des clauses sociales dans les marchés publics

Le GIP Maximilien est né en 2013 de la volonté partagée de différents acteurs régionaux de créer un portail unique regroupant l’ensemble des thématiques liées à l’achat public. Parmi celles-ci, la question de l’achat responsable occupait une place importante.

Les projets d’aménagements liés au Grand Paris représentent un nombre conséquent d’opportunités en termes de développement économique et d’emploi. Afin que ces opportunités bénéficient aussi à l’insertion professionnelle et à l’emploi durable, le GIP Maximilien a permis la signature d’une charte RSE par la société du Grand Paris, la SNCF réseau Île-de-France et la RATP visant à l’inscription du dispositif des clauses sociales dans les marchés du Grand Paris. Cette clause impose qu’une partie des heures de travail effectuée sur l’ouvrage soit réservée à un dispositif d’insertion professionnelle.

Depuis juillet 2016, le GIP Maximilien s’est vu confier la coordination d’une mission d’appui aux développements des clauses sociales (MACS) à l’échelle régionale. Avec l’appui du Fonds Social Européen, dans le cadre du volet déconcentré du PON 2014-2020 géré par l’Etat, la MACS a pour missions de faire connaitre les clauses sociales au service de l’emploi et de renforcer leur écosystème au niveau régional. Dans le cadre de son partenariat avec la Société de Livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO), le GIP Maximilien se donne pour objectif que la réalisation des ouvrages Olympiques et Paralympiques soit synonyme d’insertion professionnelle et de développement économique au niveau territorial.

Coût total : 838 489,96 €

FSE : 419 244,97 €