Joli Mois de l’Europe- Des transports plus propres dans les Yvelines [16/18]

Tout au long du mois de mai, à l’occasion du Joli Mois de l’Europe, nous partons à la découverte de projets et d’acteurs soutenus par l’Union européenne en Île-de-France. Cette semaine, nous mettons en lumière des projets favorisant la transition écologique et la protection de l’environnement.

Aujourd’hui, Versailles et son agglomération sont à l’honneur puisqu’elles sont au cœur de plusieurs projets expérimentaux pour une mobilité décarbonée.


Des bus à hydrogène de Versailles à Jouy-en-Josas

A l’automne 2019, les deux premiers bus français à hydrogène voyaient le jour à Versailles. Permettant de relier Jouy-en-Josas et localement porté par Île-de-France Mobilité, la SAVAC et Versailles Grand Parc, ce déploiement de deux bus est un aboutissement du projet européen 3Emotion. L’expérimentation doit durer sept ans et mobilise 2,8 millions d’euros, pris en charge par Île-de-France Mobilité, 3Emotion et la communauté d’agglomération Versailles Grand Parc.

Coordonné par le constructeur belge Van Hool, le projet prévoit l’expérimentation et le déploiement de 21 bus à hydrogène dans les villes de quatre pays européens : le Danemark (Aalborg), les Pays-Bas (Rotterdam), l’Angleterre (Londres) et la France (Pau et Versailles). Les bus à hydrogène sont rechargés dans des bornes (aux Loges-en-Josas dans le cas francilien) et rejettent de l’eau, limitant ainsi l’impact environnemental.

Localement, cette expérimentation s’inscrit dans une dynamique régionale visant à atteindre l’objectif d’une flotte de bus 100% propre dans les zones denses en 2025, et dans toute la région en 2029.

 

Favoriser les services d’autopartage

A Livorno en Italie, à Vigo en Espagne, à Tempere en Finlance, à Brainport aux Pays-Bas, mais aussi à Versailles : ce sont dans ces villes européennes que se déploie le projet Autopilot, financé à hauteur de 20 millions d’euros par l’Union européenne, dans le cadre du programme Horizon 2020.

Ce projet, qui réunit 45 partenaires de 15 pays depuis 2017, vise à tester sur les territoires des véhicules autonomes utilisant des objets connectés.

Entre 2017 et 2019, des flottes de véhicules électriques et autonomes ont été déployées dans les rues de Versailles, sous le contrôle de Vedecom, Institut de Transition énergétique. Ces flottes de véhicules ont notamment permis aux touristes de découvrir la ville, le château et les jardins.

 

 

Le jeudi 28 mai à 17h, la Maison de l'Europe de Paris organise une webconférence sur le Green Deal. Pour participer, veuillez vous inscrire au préalable.