Rénovation énergétique, entrepreneuriat, éducation, développement territorial : 19 millions d’euros de l’Union européenne en soutien à 20 projets franciliens

Réhabilitation thermique de la copropriété J. Perrin à Sevran permise à l'aide du Fonds européen de développement régional
Crédit : Paris Terres d'Envol

Le comité régional de programmation qui s’est achevé le 3 juillet 2024 a permis de sélectionner 20 projets répondant à des enjeux clés de la politique de cohésion, en faveur d’une Île-de-France plus verte et plus sociale.

1 564 logements sociaux en rénovation avec le concours financier de l’Union européenne

Les premiers projets en faveur de la rénovation énergétique des logements sociaux sont désormais programmés dans le cadre du Programme régional FEDER-FSE+ 2021-2027.

Au total, 12 millions d’euros de cofinancements de l’Union européenne seront investis au profit de 8 projets de rénovation énergétique, pour un montant total des projets de 39 millions d’euros.

En tout, 1564 logements devraient en bénéficier. Parmi eux, 456 logements de la résidence de la Longue Mare, située à Egly (Essonne) et gérée par le groupe Valophis, vont faire l’objet d’une rénovation énergétique d’ici 2026.

6,7 millions d’euros pour l’entrepreneuriat et l’éducation

10 projets sont également sélectionnés pour mobiliser 6,7 millions d’euros de financements européens, principalement en faveur de la création et reprise d’entreprises. Un projet a été sélectionné en réponse à l’appel à projets de lutte contre le décrochage scolaire dans l’enseignement supérieur.

L’université Gustave Eiffel mène un projet de lutte contre le décrochage scolaire dans l’enseignement supérieur, visant à accompagner 480 étudiants. Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement individuel des étudiants en premier cycle, en situation de décrochage ou en risque de décrochage.

Développement territorial : deux premiers projets sélectionnés dans le cadre des investissements territoriaux intégrés

Pour cette période de programmation 2021-2027, 12 territoires ont été retenus par la Région Île-de-France pour porter des investissements territoriaux intégrés et ainsi financer des projets de numérisation des territoires ou en faveur de l’environnement. C’est dans ce cadre que deux premiers projets ont été sélectionnés : l’un porté par Plaine Commune en faveur de l’expérimentation de solutions de tri à la source des biodéchets sur le territoire de l’agglomération, et l’autre pour l’animation d’un tiers-lieu coopératif à Melun.