CorWave fait battre le cœur du Conseil européen de l’innovation

CorWave a mis au point un nouveau système de pompe cardiaque
Crédit : CorWave

CorWave est la première entreprise à signer un accord d’investissement avec le Conseil européen de l’innovation (CEI).

En juin 2020, la Commission européenne a créé un nouveau dispositif de financement: le fonds d’investissement du Conseil européen de l’innovation. Adressé aux startups et aux PME, il permet aux entreprises sélectionnées de bénéficier d’investissements directs de l’Europe à leur capital, en complément de subventions et de services d’accélération. Aujourd’hui, CorWave devient la première entreprise européenne à contractualiser avec le fonds du Conseil européen de l'innovation, à hauteur de 15 millions d’euros. Pour la première fois de son histoire, la Commission européenne, via le Conseil européen devient donc directement actionnaire d’une entreprise privée. Ces fonds viennent renforcer le soutien du Conseil européen de l’Innovation à CorWave, qui s’était vue accorder une subvention de 2,5 millions d’euros pour le développement de son innovation de rupture.

Une technologie de pointe contre l’insuffisance cardiaque

Fondée en 2012 par le startup studio MD Start, l'entreprise francilienne CorWave développe ‘une assistance circulatoire gauche’, une pompe cardiaque de nouvelle génération. L'objectif de CorWave est d'offrir aux patients souffrant d’insuffisance cardiaque avancée une solution leur permettant de mieux vivre au quotidien. Le dispositif médical de CorWave permettra en effet de réduire drastiquement une grande partie des effets secondaires observés avec les pompes actuelles. En 2020, la PME avait été lauréate de l’appel à projets régional “PM’up Relance industrielle”, visant à soutenir des projets de relocalisation, création et transformation de sites industriels de TPE, PME et ETI sur le territoire francilien. L’entreprise s’était alors vue accorder une subvention de 500 000 euros.

Ce nouveau soutien européen va désormais permettre à la PME francilienne de finaliser son dispositif d’assistance ventriculaire gauche, de démarrer les essais cliniques et à terme, de créer de nouveaux emplois.