REACT-EU : 103 millions d'euros de fonds européens pour appuyer la relance en Île-de-France

Initiative REACT-EU en faveur de la relance

La Région Île-de-France se voit attribuer une enveloppe complémentaire de 103 millions d'euros dans le cadre de la réponse de l'Union européenne à la pandémie de COVID-19, dont 81 millions d’euros dès 2021.

L’orientation en matière d’utilisation de REACT-EU a été soumis à l’avis du comité régional de suivi interfonds. Ces fonds viennent abonder le Programme opérationnel régional 2014-2020 via le Fonds européen de développement régional (FEDER).

Des réponses immédiates à la crise

En réponse immédiate à la situation sanitaire particulièrement tendue, ces crédits européens permettent de financer à hauteur de 4 millions d'euros, le déploiement de 500 lits de réanimation modulaires dans les hôpitaux franciliens.

Ils permettent également d’abonder à hauteur de 12,5 millions d’euros le dispositif de Prêt Rebond. Celui-ci est destiné aux entreprises fortement impactées par la crise. Ce prêt a été lancé en mai dernier par la Région Île-de-France et Bpifrance dans le cadre du plan de relance francilien.

Enfin, ces financements européens complémentaires viennent soutenir le virage numérique des lycées engagé en 2019 avec le déploiement du Wi-Fi puis la distribution de tablettes et d'ordinateurs pour les élèves et leurs professeurs. Afin de lutter contre l'exclusion numérique et assurer le principe de continuité pédagogique, près de 50 millions d'euros de FEDER vont être à nouveau investis.

33 millions d’euros en faveur d’une relance verte et durable

Un appel à projets territorialisé, concerté avec les Départements, sera lancé le 10 juin afin de soutenir des investissements dédiés à la rénovation thermique et aux mobilités douces. Les projets pourront être déposés sur le site dédié jusqu’au 30 septembre 2021.

Dans ce contexte, le FEDER va également apporter un cofinancement global de :

  • 23,4 millions d’euros pour des projets visant la réduction de la précarité énergétique par la rénovation thermique de bâtiments publics et de logements sociaux ou privés ;
  • 9,6 millions d’euros afin de soutenir des projets d’aménagements cyclables et piétonniers.